Emailing : 7 points cruciaux à vérifier avant d’envoyer un email

Emailing : 7 points cruciaux à vérifier avant d’envoyer un email

Vous envoyez régulièrement des emails à vos prospects et clients sous forme d’emailing ? Vos taux d’ouverture et de clics sont en chute libre ? Ce qui suit va vous intéresser.

Tout d’abord il y a certainement des raisons évidentes pour lesquelles vos abonnés ne cliquent pas sur vos emails, ou ne réagissent pas à ceux-ci. Il vous convient avant tout de les découvrir.

Mais comment ?

En sélectionnant quelques abonnés qui n’ont pas ouverts vos trois derniers messages. Vous établissez un contact (si possible par téléphone) et vous leur posez directement la question : pourquoi n’ouvrent-ils pas vos emails ? Faites de même avec des abonnés qui lisent vos messages mais qui ne cliquent pas sur vos liens.

Dès lors, vous pouvez calibrer vos prochains emails en fonction des réponses que vous avez obtenues.

Mais ce n’est pas tout. Plus généralement, pour augmenter vos taux d’ouverture et de clic, il y a 7 points cruciaux à vérifier systématiquement avant d’envoyer un email. Posez-vous ces 7 questions.

1)  Le sujet de votre email est-il assez intriguant ?

Susciter la curiosité est un bon moyen d’obtenir que votre destinataire ouvre un email. N’en dites pas trop. Laissez une part de mystère. Voici quelques exemples de sujets qui intriguent :

– N’ouvrez pas cet email avant 17h

– Le drôle de cadeau de mon chat…

– Vous avez vu ça ?

– Pourquoi ces 3 clients m’en veulent

2) Employez-vous des mots proscrits ?

Certains mots tels que « gagnez » ou « opportunité » ou encore « achat direct » sont reconnus par les serveurs de messagerie comme étant des courriels non sollicités et donc indésirables.

Le Blog Du Modérateur a répertorié 83 mots à bannir dans vos emailings. http://www.blogdumoderateur.com/mots-spam-mail/

3) Votre email est-il composé de mots courts (avec une syllabe), de phrases courtes et de paragraphes courts ? 

Le cerveau veut naturellement s’économiser. L’on veut pouvoir capter très rapidement un courriel, sans détour. Un message qui semble long et alambiqué sera vite exclu.

À l’inverse si vous rédigez sur un ton conversationnel, vous aurez d’autant plus de chance d’être lu.

4) En tant qu’expéditeur, êtes-vous une personne ou une entreprise ? 

Si vous apparaissez comme « Super entreprise S.A. », vous aurez beaucoup moins de succès que si l’expéditeur de votre courriel est votre prénom et votre nom.

L’email est un média d’humain à humain. Évitez de donner l’impression d’apparaître comme une organisation désincarnée, anonyme et formelle. Du moins si vous voulez être lu.

5) Personnalisez-vous vos emailings ?

L’on aime entendre, voir et lire son nom ou son prénom. Plus vos messages sont personnalisés et ressentis comme étant adressés à une personne spécifique, plus vous serez lu.

6) Votre premier paragraphe est-il assez haletant ?

Souvenez-vous de ceci : le rôle de la toute première phrase, c’est de faire en sorte que le lecteur lise la seconde. Et ainsi de suite. La qualité de votre premier paragraphe va influencer le comportement du lecteur : refermer l’email et le lire plus tard (c’est-à-dire jamais), effacer le message ou le lire jusqu’au bout.

Comment faire ? Commencez par une première phrase courte et intrigante comme « Vous n’en croirez pas vos yeux » ou « Cela s’est encore passé ! ». Ensuite, racontez une histoire, sans révéler la chute. Vous garderez la fin de votre histoire pour la fin de votre email – de sorte que le lecteur lise naturellement jusqu’au bout.

7) Y-a-t-il un appel à l’action convainquant avec un bénéfice ou un avantage s’il clique sur votre lien ? 

Vous voulez faire agir quelqu’un ? Alors montrez lui qu’il peut obtenir ce qu’il veut en cliquant sur le lien qui se situe à l’intérieur de votre courriel.

C’est le principe de l’appel à l’action.  Par voici quelques exemples :

– Pour obtenir les 9 techniques de dressage de vétérinaires, cliquez ici

– Cliquez vite ici pour faire valoir vos 40% de réduction sur les mocassins

– J’offre un logiciel gratuit aux 50 premiers qui cliquent, dépêchez-vous !

Mais n’oubliez pas le principal : apportez toujours de la valeur dans chaque email, créez une relation avec vos abonnés et vous n’aurez plus de soucis de taux d’ouverture et de clic.


A voir aussi

Voulez-vous recevoir

ce rapport gratuit ?

Où dois-je l'envoyer ?

Indiquez une adresse valable ci-dessous :

Super!

Vérifiez votre boite de réception

et confirmez votre inscription.

Vous aurez accès aux rapports
et bien plus encore!

Si vous ne recevez rien, vérifiez votre répertoire "spam" ou "courrier indésirable".